Je vais écrire

Je viens de payer la facture pour le hosting de c’te blogue là… c’était quasiment 100$ pour un an. Je vais t’avouer qu’au début, je trouvais ça cher, j’ai failli tout lâcher (encore).

Pourquoi je blogue? Pourquoi je continuerai à bloguer?

J’aime ça m’en mettre sur les épaules. J’ai toujours été de même. Je ne suis pas la personne la plus patiente au monde. Quand les trucs n’avancent pas, j’ai tendance à sauter sur le prochain wagon de l’affaire la plus hot pis je fais un boutte là-dessus. Ensuite, l’excitation tombe pis je passe à autre chose.

Le cycle de ma vie ne change jamais pis à un moment donné, je m’épuise. Certaines promesses que je me suis faites ne sont pas tenues parce que je manque de rigueur.

  • Je vais faire full de pige on-the-side pour arrondir mes fins de mois.
  • J’vais commencer un livre qui racontera mes aventures loufoques en vacances.
  • J’retourne à l’université.
  • J’m’inscris à un cours de cuisine.

Je suis tellement passionné par plein de projets qu’à un moment donné, je lâche tout et je prends une pause. C’est quasiment du gaspillage. Je prends tout à cœur criss.

La réalité? Tu ne peux pas tout faire Benoît.

Alors voici ce que j’ai fait. J’ai coupé… drastiquement. Malgré tous les projets que j’ai entrepris depuis la dernière année, j’ai réalisé ce que j’avais vraiment envie de faire.

C’est le temps aussi d’accepter que je sois aussi différent des autres. J’ai un emploi de jour qui me rend tellement heureux, alors tout ce que je fais on-the-side, c’est inque du glaçage pis ç’pas grave si je lâche.

  • Voici ce que j’aime.
  • Voici ce que j’ai.
  • Voici ce que je peux faire.
  • Voilà ce qui m’attire.

Je vais continuer d’écrire.

Que ce soit un article ici par-mois ici, ou ben une de mes nouvelles que j’écris à peine perdue, je vais écrire.

Une team-lead dans une agence m’a déjà dit: Tu penses que tu vas gagner ta vie à écrire? Ben depuis ce temps-là, je m’efforce à lui prouver le contraire (dans ma tête). Pis à date… je réussis.

Alors voilà, c’est pourquoi je garderai okontraire. Je vais continuer d’apprendre, je vais continuer à me planter. Je veux avoir une voix. Une voix petite mais une présence, pour moi, pis pour toi si ça te tente de m’écouter.

Faque je vais le faire.

Je vais écrire.

Ça m’a juste pris 2 ans et demi pour avoir enfin la confiance de le dire.

avatar

Benoît Gorez

Fonctionnaire de jour, je blogue à 100 miles à l'heure pour découvrir des trucs qui vont m'allumer au max. J'aime le gin, les tacos, traverser les douanes et faire des jokes plates.

Leave a Reply